Newsletter

, votre souscription a été traitée.

Elías Querejeta Zine Eskola est une école de projets et dans chaque une préfiguration du cinéma: une hypothèse

Le terme d'Hypothèse du cinéma fait référence à divers projets pédagogiques qui reposent sur l'imagination du cinéma de demain. Nous devons notamment citer l'école Ipotesi Cinema fondée par Ermanno Olmi et Paolo Valmarana en 1982 à Bassano del Grappa (Italie) et le livre L'Hypothèse cinéma: Petit traité de transmission du cinéma à l’école et ailleurs, d'Alain Bergala de l'année 2002. Comme hommage à ces deux grandes initiatives, dans cette École nous nous référons comme Hypothèse aux travaux des élèves, qui sont en eux-mêmes une projection du cinéma vers l'avenir. Les élèves de toutes les spécialités doivent réaliser pendant leur passage à l'école un projet ou travail de fin d'étude.L'organisation en modules du calendrier pédagogique avec des périodes de travail personnel a été conçue pour que toutes les matières tournent autour de ce voyage, pour élargir les critères et soumettre les propres idées à analyse. Le projet et sa présentation publique sont une passerelle qui situe l'élève à la fin du cours sur un nouveau départ créatif et professionnel.

 

Tutorats

La figure du tuteur ou tutrice est fondamentale dans cette méthode d'accompagnement. En dernier lieu, il s'agit de stimuler un type de relation basée sur la confiance et le dialogue mutuel, de telle sorte que ce guide soit également une voie vers la maturité créative et professionnelle. Leur affectation répond à un double critère : l'adaptation au projet et les affinités de chaque étudiant. Dans le cas de projets dont l'origine est le tuteur ou la tutrice, celui-ci ou celle-là compose avec l'élève une équipe de travail avec laquelle il réalisera le projet.

 

Hypothèses

Ce concept identifie l'événement ou la série d'événements finaux dans lesquels les élèves exposent ou montrent publiquement, précisément, leurs hypothèses de cinéma, c'est-à-dire leurs travaux réalisés pendant le cours : ce peut être des films qu'ils ont imaginés et terminés, mais également des projets créatifs utopiques, des imaginations d'un cinéma possible, des extraits d'un film qu'ils ont commencé à tourner ou des plans d'action sur des archives ou d'archéologie de cinéma.

Concernant la concrétisation, il est possible d'adopter des formules diverses, selon le type de projet, soit comme une présentation ordonnée dans un espace, comme des journées de portes ouvertes de l'école ou comme un événement d'une autre nature. Le contenu de cette exposition doit tourner autour du cinéma imaginé : les films souhaités et qui peut-être n'existent encore qu'à l'état d'ébauche, les œuvres pensées, mais dont l'exécution est impossible, les utopies d'un cinéma futur, les découvertes et trouvailles cinématographiques, les propositions de recherche, les matériaux à l'état d'extraits, les designs graphiques, les installations, les panneaux... et, évidemment toutes les œuvres réalisées pendant le cours. Si l'école pense le cinéma, cet événement est précisément une manière de prolonger et de rendre visibles les hypothèses du cinéma. La définition et la coordination de l’événement sont prises en charge par les élèves de la spécialité de Commissariat.

Une partie importante d’Hypothèse du cinéma est le livre-catalogue qui est réalisé tous les ans à partir de différents apports et projets des élèves. Le catalogue-guide publié tous les ans recueillera les différentes propositions des élèves ainsi que les collaborations de professeurs et invités qui sont passés par le cours.