Newsletter

, votre souscription a été traitée.

Le corps enseignant est composé de professionnels du cinéma jouissant d'un prestige reconnu dans les trois domaines de spécialisation, et au profil international marqué. Participent également à l'enseignement quelques professionnels de Filmoteca, du Festival ainsi que de Tabakalera, car nous concevons l'école comme un espace dédié à la transmission d'expérience au quotidien au sein de ces institutions. Cette dernière fait partie intégrante du corps enseignant de l'école.

  • Adrian Martin

    Critique d’art et artiste audiovisuel, résident à Viassar de Mar (Espagne), il est professeur adjoint d’Études de cinéma et audiovisuels à l’Université de Monash (Australie). Il a publié huit ouvrages sur le cinéma (le plus récent « Mysteries of Cinema : Reflections on Film Theory, History and Culture 1982-2016 » édité par Amsterdam University Press) et co-éditeur de la revue en-ligne « LOLA ».

  • Ana Pfaff

    Monteuse de cinéma, professeure de montage et réalisatrice. Elle est diplômée en montage cinématographique par l’ESCAC et titulaire d’un Master en études de cinéma et audiovisuel contemporain par l’UPF. Ces dernières années elle a monté des films particulièrement bien accueillis dans des festivals internationaux de cinéma et a remporté de nombreux prix comme Con el viento, Ainhoa: yo no soy esa, Trinta Lumes, Niñato et le film aux multiples récompenses, Estiu 1993, réalisée par Carla Simón qui lui a valu le Prix Gaudí du meilleur montage et des nominations aux Prix Goya, Platino ou Fénix entre autres. Elle collabore fréquemment avec l'artiste Juan Carlos Bracho et avec les artistes Momu & No Es. Elle a travaillé avec les deux dans des œuvres destinées à de nombreuses expositions dans d’importantes galeries et centres d'art nationaux et internationaux. En tant qu'enseignante, elle donne des cours dans le Postgrade de montage de l’UPF/BSM, dans le master de documentaire d’ECIB, dans la licence d’ESCAC ou le master FRAME. En 2018 elle a été sélectionnée pour suivre l’Editing Station de Berlinale Talents.

  • Anna Manubens

    Anna Manubens est commissaire et productrice indépendante, avec une préférence pour les papiers hybrides au croisement entre l’écriture, la recherche, la programmation, le développement de projets et d'expositions. Elle a été responsable des programmes publics du musée d'art contemporain CAPC de Bordeaux et conjuguait auparavant son activité indépendante de commissaire et programmatrice avec son travail régulier dans l’artist-run belge Auguste Orts consacrée à la production de et à la pensée autour des films d’artistes. Avec ces deux activités elle a dirigé le projet européen On & For production, conçu pour faciliter la réalisation d'œuvres audiovisuelles. Que ce soit dans le cadre d’Auguste Orts ou de manière indépendante, elle a récemment travaillé sur des films de Sven Augustijnen, Manon de Boer, Emily Wardill, Wendelien van Oldenborgh, Fiona Tan, Joachim Koester, Dora García et Alex Reynolds, entre autres. Elle a été en parallèle professeure à l’Université de Pompeu Fabra et commissaire d'expositions comme When you Fall Into a Trance avec Emily Wardill (La Loge, Bruxelles, 2014), Contornos de lo Audiovisual, co-commissaire avec Soledad Gutiérrez, (Tabakalera, Saint Sébastien, 2015), Hacer cuerpo con la máquina: Joachim Koester, (Blue Project Foundation, Barcelone, 2016) ou Visceral Blue (La Capella ; Barcelone, 2016). Elle a été directrice artistique du festival LOOP pour ses éditions 2011 et 2012 et a conçu avec Hamaca Apología/Antología, un projet éditorial en-ligne qui analyse et permet d'avoir accès à 60 ans de création vidéo dans l’état espagnol. 

  • Beatrice Gibson

    Beatrice Gibson (1978, UK) habite et travaille à Londres. Parmi ses projections solo et présentations récentes, nous pouvons notamment citer : Collective Gallery, Edinburgh (2015) ; Statements, Art Basel (2015) ; Laura Bartlett Gallery (2014) ; CAC Bretigny (2013), Index -The Swedish Contemporary Art Foundation, Stockholm (2013) ; The Showroom, London (2012) ; Kunstlerhaus Stuttgart (2010) ; The Serpentine Gallery - Sackler Center (2010). Les films de Gibson ont été projetés dans de nombreux festivals de film expérimental et de films nationaux et internationaux, dont The Rotterdam International Film Festival ; Experimenta, The London Film Festival ; Wavelengths The Toronto Film Festival, Projections The New York Film Festival, Light Industry, NY, Anthology Film Archives NY et LA Film Forum ; le travail de Gibson a récemment été inclus dans Assembly, A Recent Survey of Artist’s Film and Video in Britain, 2008-2013, Tate Britain (2014). Gibson a remporté deux fois le Tiger Award du festival international de cinéma de Rotterdam pour les courts-métrages. En 2013 elle a été nominée pour le prix Max Mara Art Prize for Women 2013-15 et a remporté en 2015 le 17ème prix Baloise Art Prize, Art Basel. 

  • Carlo Chatrian

    Journaliste, écrivain et programmateur, Carlo Chatrian a travaillé régulièrement comme critique de film pour divers magazines. Il est l'auteur de nombreux essais et monographies sur des cinéastes et a donné des cours sur le cinéma dans diverses écoles et institutions. Sous-directeur du festival du film d'Alba (2001-2007) et membre du comité de sélection du Festival dei Popoli de Florence et du festival Visions du Réel de Nyon. Carlo Chatrian a commencé à travailler au Festival de Locarno en 2002 et, entre 2006 et 2009, il a été membre du comité de sélection. Il a également été commissaire des rétrospectives du Festival de Locarno de ces dernières années (Nanni Moretti, Manga Impact - sur l'impact de la bande dessinée japonais-, Ernst Lubitsch, Vincente Minnelli, Otto Preminger). Depuis 2010, il est conseiller à la Cinémathèque suisse à Lausanne et dirige depuis 2011 la Fondation Film Commission Vallée d'Aoste.

  • Carolina Fuentes

    Carolina Fiueroa Fuentes (Ciudad de México, 1982) est restauratrice spécialiste de la conservation de matériaux filmiques cinématographiques et photographiques. Elle a suivi la licence de restauration de biens meubles à l’École nationale de conservation, restauration et muséographie « Manuel del Castillo Negrete » de l’Institut national d’anthropologie et histoire de México. Elle a participé à plusieurs séminaires et congrès internationaux d'archives filmiques et audiovisuelles, donné des cours et des ateliers d’identification de processus photographiques anciens, conservation et inspection de matériaux filmiques. Elle a été chargée de la conservation de plusieurs pièces de patrimoine photographiques et cinématographiques au Mexique et en République dominicaine. Elle a collaboré à la définition de normes de certification de compétences pour le secteur cinématographique public fédéral, aux côtés de spécialistes de plusieurs institutions mexicaines. Elle étudie actuellement la Maestría en conservation et restauration, spécialisée dans le patrimoine audiovisuel et photographique à l’Université de sciences appliquées (Hochschule für Technik und Wirtschaft) à Berlin.

  • Celine Ruivo

    Céline Ruivo est responsable des archives de la Cinémathèque française depuis 2011 et a travaillé dans le département de restauration des laboratoires Éclair. Depuis 2016, elle préside la Commission Technique de la FIAF (Fédération Internationale des Archives du Film), à laquelle appartiennent plus de 160 institutions, de plus de 75 pays, qui se consacre à la conservation et à la diffusion du patrimoine cinématographique. En 2016, elle a présenté sa thèse sur le processus « Three StripTechnicolor » à l'Université de la Sorbonne - Paris 3.

  • Clara Sánchez-Dehesa

    Spécialisée dans la conservation et la restauration de matériel audiovisuel par la L. Jeffrey Selznick School of Film Preservation, New York, où elle a reçu la bourse Haghefilm 2011 et en patrimoine audiovisuel par le Master de l'Université Complutense de Madrid. Sa carrière de conservatrice s'est déroulée dans plusieurs projets au niveau national ainsi qu'en Bolivie, aux USA et au Mexique et elle a participé activement au développement du Red de Cine Doméstico (Réseau de cinéma domestique), association qu'elle président actuellement et où sont intégrés ses actuels projets de récupération et de diffusion du cinéma domestique et amateur.

  • Cristina Álvarez López

    Critique de cinéma. Co-fondatrice de la revue en-ligne Transit : Cine y otros desvíos. Ses textes et essais audiovisuels ont été publiés dans Notebook MUBI, Sight and Sound, De Filmkrant, Trafic, LOLA, Caimán, Screening the Past, The Third Rail, [in]Transition. Elle a participé à des ouvrages consacrés à Chantal Akerman, Paul Schrader, Max Ophüls et Philippe Garrel. Elle a collaboré aux suppléments et livrets de DVD édités par Arrow Films, Carlotta, Kino Lorber, Eureka/Masters of Cinema, Belgian Cinematek. Elle a donné des conférences, des ateliers et des cours théoriques et pratiques sur le cinéma et la critique dans diverses écoles et universités.

  • Dan Kidner

    Commissaire et écrivain. Il a été directeur de Picture This, Bristol (2011 - 2013) et City Projects, Londres (2004 - 2011). Ces dix dernières années il a produit des projets de nombreux artistes tels que Knut Åsdam, Anja Kirschner et David Panos, Cara Tolmie, Emily Wardill, James Richards et Jimmy Robert. Il a édité avec Petra Bauer, la publication Working Together: Notes on British Film Collectives in the 1970s (2013), et est auteur, avec George Clark et James Richards, de A Detour Around Infermental (2011). Il collabore habituellement avec Frieze et d'autres revues et quotidiens. Il a récemment été commissaire des expositions The Inoperative Community (Raven Row, 2015-2016) et Rozdzielona Wspólnota (The Inoperative Community II) (Muzeum Sztuki, Łódź, 2016).

  • Erika Balsom

    Erika Balsom est professeure titulaire d'études cinématographiques au King's College de Londres, un domaine orienté vers l'étude de l'image en mouvement dans l'art et les pratiques expérimentales en matière de documentaire. En 2017, elle a publié After Uniqueness: A History of Film and Video Art in Circulation (Columbia University Press) et est également l'auteure de Exhibiting Cinema in Contemporary Art (2013), coéditrice de Documentary Across Disciplines (2016) et à de nombreuses reprises, collaboratrice d'Artforum et de Sight and Sound. Elle a également travaillé pour des publications comme Grey Room, e-flux, Cinema Journal, ainsi que pour de nombreux catalogues d'expositions. Erika Balsom est docteure en Culture contemporaine et en médias de l'Université Brown.

  • Esperanza Collado

    Esperanza Collado est une artiste qui propose des installations, des performances, des films et textes autour de la vocation philosophique du cinéma et des possibilités spatiales et chorégraphiques de la projection. Elle a publié Paracinema: la desmaterialización del cine en las prácticas artísticas (Trama Editorial, 2012). Son travail a été présenté à Close-Up Cinema, au MAC VAL, à la Tate Modern, à la Biennale de La Havane, à l’Anthology Film Archives, etc. Elle anime LEVE, un label discographique qui publie chaque année des vinyles de pièces sonores d’artistes. Elle enseigne à la Faculté des beaux-arts de Cuenca (Espagne). Photo: Isabel de Naverán.

  • Esther Urlus

    Esther Urlus est une artiste visuel basée à Rotterdarm qui travaille sur des films en format Super-8, 16 mm. et 35 mm. Les DIY films, performances et installations qu’elle crée sont toujours réalisés avec ses propres méthodes. En pétrissant le matériel, à force d’essais et d’erreurs et en (ré)inventant, elle crée de nouvelles œuvres. Le travail d’Urlus a été présenté et projeté dans des festivals de cinéma du monde entier, dont, parmi d’autres, à 25FPS festival Zagreb, Ann Arbor Film Festival, Oberhausen Short Film Festival, Sonic Acts, et International Film Festival Rotterdam.

  • Filipa Ramos

    Filipa Ramos, née à Lisbonne est écrivaine et éditrice. Elle est installée à Londres, où elle travaille en tant qu’éditrice en chef d’art-agenda. Elle est conférencière dans le programme MA de film expérimental de l’Université de Kingston et au MRes Art : Moving Image of Central Saint Martis, tous deux à Londres. Elle travaille également avec le programme de Master de l’Institut Kunst, Basel. Ramos est co-commissaire de Vdrome, un programme de projection de films par des artistes et des réalisateurs de films. Elle a été éditrice associée de Manifesta Journal et a contribué à Documenta 13 (2012= et 14 (2017). Ses articles ont été publiés dans plusieurs magazines et catalogues. Elle a récemment édité Animals (Withechapel Gallery / MIT Press).

  • Garbiñe Ortega

    Licenciée en communication audiovisuelle de l'Université du Pays Basque et spécialisée dans le cinéma expérimental et de non-fiction, sa pratique est axée sur le commissariat, l'éducation, la construction des publics et la création de cadres spécifiques permettant d'étendre l'expérience collective cinématographique. Au cours des dernières années, elle a vécu en Californie et au Mexique, son travail curatorial ayant fait l'objet d'expositions à l'international dans le cadre de différents festivals aux Etats-Unis ainsi qu'en Europe. À l'heure actuelle, elle est programmatrice d'espaces comme au Centre Culturel Montehermoso à Vitoria-Gasteiz, conseillère de programmation à l'Azkuna Zentroa de Bilbao et directrice artistique du Festival Punto de Vista.

  • Gema Grueso

    Diplôme supérieur de BBAA et Master en conservation et restauration d'art moderne et contemporain. Elle a travaillé à la restauration de patrimoine artistique depuis 2006 et à la conservation et restauration d’art moderne et contemporain depuis 2012, en traitant divers types d’ouvrages. Depuis 2013 elle travaille au Musée national Centro de arte Reina Sofía, d'abord en tant que restauratrice de sculptures puis dans le domaine des audiovisuels ; elle fait partie de Presto Centre depuis 2015.

  • Harkaitz Cano

    Licencié en droit de l'Université du Pays basque, il s'est orienté très tôt vers l'écriture et couvre quasiment tous les genres littéraires, de la poésie au roman en passant par le théâtre. Fruit de ses réflexions sur l'audiovisuel, il a publié l'essai Ojo y medio (2010), ainsi que de nombreux articles de presse. Il a travaillé en tant que scénariste de TV, de radio et de BD. Toujours ouvert au travail pluridisciplinaire, il est devenu le parolier habituel des groupes se produisant sur la scène basque. Il a traduit en basque divers auteurs, tels que Hanif Kureishi, Anne Sexton ou Allen Ginsberg. Son œuvre, couronnée à trois reprises par le prix Euskadi, a été traduite dans une douzaine de langues.

  • Helena Girón

    Helena Girón : Cinéaste. Ses travaux sont des recherches sur les rapports entre la mythologie et le matérialisme. Il a réalisé aux côtés de Samuel M. Delgado les films  Plus UltraMontañas ardientes que vomitan fuego et Sin Dios ni Santa María. Ses films ont été programmés dans des festivals internationaux comme : Toronto International Film Festival, Festival del film Locarno, New York Film Festival, Festival de Saint Sébastien, Mar del Plata, International Film Festival Rotterdam, FIC Valdivia, Curtas Vila do Conde, L’Âge D’Or, Ann Arbor ou Media City Film Festival.

  • José Luis Sanz

    Photographe, éclaireur de théâtre et de TV ainsi que directeur de photographie depuis plus de 25 ans, formé, entre autres centres, à l’Institut officiel de radio-télévision espagnole et à l’École internationale de cinéma et TV de Cuba. Il a également travaillé en tant que professeur à l’IORTVE, CES, IES Puerta Bonito et d’autres centres de formation audiovisuelle. Il a consacré sa carrière de ces dernières années à la numérisation, la récupération et la restauration de matériel filmique en tant que gérant de l’entreprise « Ocho y Pico ».

  • José M. Navía

    Études supérieures langage musical et transposition et accompagnement, postgrade en systèmes d’audio et sonorisation, technicien de son, diplômé en enseignement musical et CCSS, professionnel diplômé de piano et flûte traversière, directeur technique de Audiorestauración Estudios. Études : spécialisé dans la récupération, la numérisation et restauration numérique de plus de 50 types de formats analogiques d’audio différents. Il a l'expérience de millions de tracks récupérés dans des travaux pour les institutions publiques espagnoles et étrangères ; depuis les cylindres en cire, les disques en ardoise jusqu’aux bandes d’audio pour audiovisuel.

  • Kara Van Malssen

    Kara Van Malssen est spécialisée dans la gestion des informations et est experte en gestion et conservation des biens numériques. Elle est associée et consultante senior de l'agence de conseils et développement de software AVP, où elle aide des clients tels que Library of Congress, MoMA, Paramount Pictures et HBO, des clients pour lesquels elle se charge de la conservation et de la fourniture d'accès à leurs collections. Elle a également une vocation de formatrice. Elle est diplômée d’un Master du programme de l’Université de New York de préservation et d'archivage d’images en mouvement, et elle a elle-même ensuite enseigné la conservation numérique et l’alphabétisation numérique dans cette université. Elle a également enseigné et conçu un programme pédagogique pour les programmes de formation professionnelle comme le programme SOIMA d’ICCROM, et le Netherlands Institute for Sound and Vision Winter School, entre autres.

  • Koldo Almandoz

    Licencié en journalisme et en communication audiovisuelle. Diplômé de cinéma de la Tisch School de l'Université de New York. Il a écrit et dirigé des films durant les 25 dernières années. Ses œuvres ont été sélectionnées et récompensées dans le cadre d'importants festivals internationaux (Cannes, Rotterdam, Zinemaldia, Bafici…). Directeur du magazine The Balde. Programmateur du Festival Punto de Vista. Auteur de fictions radiophoniques. Il a travaillé en qualité de commissaire dans le cadre de divers événements culturels et artistiques. Il collabore également avec plusieurs médias.

  • Laida Lertxundi

    Artiste, cinéaste et actuellement professeure d'arts et lettres à l'Art Center College of Design de Pasadena après avoir enseigné à l'Université de California San Diego et au California Institute of the Arts (CarArts) où elle a obtenu un Master en Beaux-arts. Ses œuvres pour la plupart tournées en 16 mm et passent d'espaces intimes de l'intériorité et la portée des grands paysages ouverts, avec l'intention de couvrir une géographie transformée par la subjectivité et l'affect. Son œuvre a été exposée dans des festivals et des galeries du monde entier : ces dernières années seulement au Museum of Modern Art (New York), CICC Tabakalera, Tate Modern (Londres), Bienal de la Habana et Temporary Gallery (Cologne), entre autres, ainsi que dans des biennales de prestige comme L.A. Hammer Biennial (Los Angeles), La Biennale de Lyon et Whitney Biennial (New York).

  • Leire Apellaniz

    Leire Apellaniz (Bilbao, 1975) travaille comme responsable du département technique du Festival international de cinéma de Saint Sébastien depuis plus de dix ans. Elle a mené en parallèle une carrière active de productrice dans divers projets audiovisuels via la maison de production Sr. & Sra qu'elle a fondée avec Aritz Moreno en 2013. En 2015 elle produit et dirige son premier long métrage, El último verano, documentaire sélectionné par plusieurs événements internationaux comme Bafici ou Karlovy Vary. En 2016 elle a produit le court-métrage Ihesa, dirigé par Alejandro Días Castaño. En 2017 elle co-produit avec Labyrint Films le premier long métrage documentaire d’Ana Schulz et Cristobal Fernández intitulé Mudar la piel. Elle travaille actuellement sur le tournage de Las letras de Jordi, le premier film de Maider Fernández Iriarte et termine les derniers détails du tournage prévu pour cet automne du premier long métrage d’Aritz Moreno, Ventajas de viajar en tren qu'elle co-produit depuis Sr&Sra avec Morena Films. Son intérêt pour le cinéma plus expérimental l’a amenée à créer une nouvelle société de production de Gipuzkoa qui se consacre aux tournage, avec Ion de Sosa, également réalisateur et directeur de photographie dont le premier projet est le court-métrage La leyenda dorada que Ion de Sosa réalisera avec Chema García Ibarra.

  • Luciano Berriatúa

    Directeur de longs-métrages de fiction (El buscón, 1976 et El lado oscuro, 2002), de courts-métrages, de documentaires et de dessins animés. Avec à son actif une vaste filmographie en tant que directeur de photographie, scénariste, monteur, acteur et restaurateur de cinéma spécialisé dans l'œuvre de F. W. Murnau, dans celle d'Orson Welles ainsi que dans le cinéma d'animation et le cinéma muet espagnol, il travaille pour la Filmothèque espagnole, la Filmothèque de Catalogne et F.W. Murnau Stiftung (Wiesbaden). En tant qu'historien et chercheur, il a publié différents ouvrages sur F.W. Murnau, ainsi que de nombreux articles dans diverses revues espagnoles, françaises, allemandes et italiennes. Professeur de restauration et de réalisation cinématographique à l'Université de Paris 8 (France) où il a travaillé pendant 12 ans en tant que professeur associé, ainsi qu'à celle de Cordoue (depuis 6 ans), il a également travaillé comme professeur de scénario à l'ECAM.

  • Luis Macías

    Artiste, cinéaste, compositeur d’images et chercheur filmique. Il est membre du duo Crater et co-fondateur de CRATER-Lab, un laboratoire de cinéma analogique indépendant géré par des artistes. Ses propositions en format de films et/ou vidéos sont conçues pour la projection simple ou pour des performances ou des installations. Il développe en parallèle des ateliers théoriques et pratiques, spécialisés en différentes facettes de cinéma expérimental - appropriation, cinéma sans caméra, Super 8 et 16 mm. et/ou développements expérimentaux - dans des écoles de cinéma et dans des centres d'art et des musées. Ses œuvres ont été exposées dans des festivals et des centres d’art de villes du monde entier.

  • Maialen Beloki Berasategui

    Deputy Director of the San Sebastian Festival since 2016. Graduate in Audiovisual Communication from the University of Navarra (Pamplona) 2002-2005. Doctor in Film Theory, Analysis and Documentation (doctoral thesis Between Antonio and Antxon Eceiza. Cinema and politics) from the Public University of the Basque Country, Leioa, 2006-2010. She collaborated in setting the Elías Querejeta Zine Eskola film school in motion and is a member of its Academic Directorate. She was a lecturer in communication at the HUHEZI faculty of Mondragon University. She collaborated with the electronic magazine Pausa and participated in the book Antxon Eceiza, cine existencialismo y dialéctica (Jesús Angulo, Maialen Beloki, José Luis Rebordinos, Antonio Santamarina, Filmoteca Vasca, 2010). She participated in the short film selection Kimuak, the Basque government programme for the international promotion and distribution of Basque short films (2012, 2013) and was formerly a member of the Basque Government Council on Culture.

  • Maider Oleaga

    Licenciée en communication audiovisuelle (Université de Navarre). Diplômée en direction cinématographique (ECAM) et titulaire d'un Mastère en études féministes et de genre (UPV/EHU). Elle a écrit et réalisé les documentaires Iragan Gunea Berlin projeté en avant-première au Festival International de Cinéma de Saint-Sébastien 2016, Esperanza (Bolivie - Espagne, 2012), Amaren Ideia (Mexique - Pays Basque, 2010), ainsi que les courts-métrages de fiction Sitios prestados al aire (Mexique, 2010), En coincidencia (Espagne, 2003) et Sarah. Mirándote (Espagne, 2001). À l'heure actuelle, elle travaille à la post-production de son prochain long-métrage, Muga deitzen da pausoa, sélectionné au programme Ikusmira Berriak. Par ailleurs, elle continue de travailler sur l'œuvre Agur!Henffych!, un projet de correspondance filmique avec l'artiste visuelle galloise, Naomi Heath.

  • Manuel Asín

    Coordinateur du domaine de cinéma du Cercle des Beaux-arts de Madrid. En tant que programmateur, il a préparé des cycles pour la Filmothèque espagnole, MNCARS, Xcèntric-CCCB, Zinebi, MUN, etc. Il a publié des articles dans Caimán Cuadernos de Cine (où il est membre du conseil de rédaction) ainsi que dans El viejo topo, Blogs & Docs, Cahiers du cinéma España,Trafic, etc. Il est l’auteur des prologues et de l’édition de deux livres sur le cinéma de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet : Escritos (2011) et Hacer la revolución es también volver a colocar en su sitio cosas muy antiguas pero olvidadas (2016). Il a dirigé la compagnie de distribution et d’édition de livres et DVD Intermedio (2011-2015). Auteur du moyen métrage Siete vigías y una torre (2005) et de plusieurs courts-métrages produits par le Musée Oteiza.

  • María Palacios Cruz

    Commissaire (Tate Britain, Londres ; Union Docs, New York ; Cinematek, Bruxelles, Impakt, Utrecht ; Centre Pompidou, Paris...) et professeure (École de recherche graphique et Académie royale des beaux-arts, à Bruxelles et Kingston University et Central Saint Martins à Londres). Elle écrit des publications et des livres sur le cinéma et l'image en mouvement et est co-fondatrice de la maison d'édition londonienne The Visible Press, spécialisée dans cette discipline artistique. Elle a été responsable du Festival Courtisane en Belgique et est actuellement directrice ajointe de LUX (qui siège à Londres), l'une des compagnies de distribution de cinéma indépendant et expérimental les plus importantes au monde.

  • Matías Piñeiro

    Diplômé de l’Université du Cinéma en Argentine, où il donnera ensuite des cours de cinématographie et histoire du cinéma, Matías Piñeiro (Buenos Aires, 1982) est un cinéaste, scénariste et interprète (Rosalinda, La princesa de Francia, Hermia & Helena) dont on dit qu’il est l’un des meilleurs représentants du nouveau cinéma argentin de sa génération.

  • Mikel Gurrea

    Il travaille entre Saint Sébastien, Barcelone et Londres. Diplômé en communication audiovisuelle (Universitat Pompeu Fabra) et titulaire d’un Master en Arts Filmmaking de la London Film School. Parmi ses travaux, nous soulignerons notamment la dramaturgie Automatic Flesh, de la Rambert Dance Company, dont la première organisée au Queen Elizabeth Hall de Londres, la dramaturgie Soka, sélectionnée par le programme Antzerkigintza Berriak et choisie par le théâtre Victoria Eugenia pour sa production en 2017, les courts-métrages Txoria (UK, 2013), Chessmates (2013, nommé aux Prix Europa et Foxes (UK, 2015) récompensé lors du Montreal World Film Festival, entre autres. Sélectionné par le programme "Ikusmira Berriak" (où il a reçu le prix de la post-production) et le Sam Spiegel Film Lab, son projet de long métrage Suro se trouve actuellement en phase avancée de développement. Depuis 2017 il fait partie de l’équipe de Zinema (h)abian/ Cinema en curs, projet de pédagogie du cinéma et avec le cinéma dans les établissements scolaires.

  • Mona Jiménez

    Professeure, élève et artiste spécialisée dans la gestion, la conservation et la préservation du patrimoine culturel existant sur vidéo, médias numériques et supports multimédias. Directrice associée du programme d'Archives et de Préservation de l'Image en Mouvement au Département des Études de Cinéma de l'Université de New York depuis 2003 où elle est à la tête du développement de ses laboratoires et du plan d'études lié à la vidéo et aux nouveaux supports, elle y enseigne cette matière ainsi que d'autres matières fondamentales. Elle a travaillé pour des musées, des bibliothèques et des archives dans le cadre de l'entretien de leurs collections. Fondatrice du programme Audiovisual Preservation Exchange (APEX), elle a développé un modèle d'atelier pour la gestion d'archives communautaires fortement implanté aux Etats-Unis et qui a dépassé les frontières pour s'étendre dans des pays comme le Mexique, le Japon et les Philippines, où elle a dirigé ses ateliers. Aux côtés de Kathy High et Sherry Miller Hocking, elle est la coéditrice de The Emergence of Video Processing Tools: Television Becoming Unglued (Intellect Books, 2013).

  • Natalia Marín

    Natalia Marín Sancho (Saragosse, 1982) est cinéaste et enseignante. Elle dirige des projets à l’ECAM (École de cinéma et d’audiovisuel de Madrid) et enseigne depuis 2015 dans l'atelier « Formes Hybrides » de l’École de cinéma et télévision de San Antonio de Baños (Cuba). Son travail au sein du groupe de cinéma expérimental « Los hijos » a été exposé dans de nombreux festivals et centres d'art nationaux et internationaux comme le Centre Gorges Pompidou de Paris, le Musée national Centro de Arte Reina Sofia, le FID de Marseille, entre autres. « New Madrid », projet qui a remporté la Ie Aide à la création vidéo de la Fondation BBVA a été son premier projet en solitaire et a été projeté lors des festivals de Sevilla Festival de cinéma européen, au Festival international de cinéma de Las Palmas ou l’Anthology Film Archives de New York. Elle vit actuellement à New York et travaille au Pratt Institute en tant que chercheuse après avoir remporté la bourse Fulbright 2017.

  • Oliver Laxe

    Oliver Laxe vit et travaille entre l'Espagne et le Maroc. Son premier long métrage, Todos vós sodes capitáns, a été récompensé à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes de 2010 par le prix de la critique internationale. Mimosas, son dernier film, a remporté le grand prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2016. Oliver est l'un des fondateurs de la société de production Zeitun Films. 

  • Pamela Vizner

    Experte dans le soin, l'administration et la manipulation de collections de médias, notamment sous formats magnétiques, spécialisée dans leur numérisation. Elle est titulaire d’un Master en archives et préservation d’images en mouvement par l’Université de New York et enseigne actuellement la Conservation numérique à l’Université du Chili. Elle est également Directrice associée de la société de conseils pour les archives Second Run Media Preservation. Pamela participe au Programme audiovisuel Preservation Exchange (APEX) depuis 2013 et est par ailleurs membre de XFR Collective à New York. Dans ses études de postgrade, elle a reçu le titre de Licenciée en arts spécialité Sons de l’université du Chili. Elle est donc également experte en mélanges, édition, reconstruction et restauration d'audio.

  • Paulino Viota

    Cinéaste. Auteur de Contactos (1970, restauré par la Filmothèque espagnole en 2010 et partie de la collection du Musée national Centro de Arte Reina Sofía), Duración (1970, partie de la collection du Musée national Centro de Arte Reina Sofía), Con Uñas y dientes (1977-78) et Cuerpo a cuerpo (1982). Ses œuvres complètes qui comprennent également plusieurs courts-métrages de 1966 à 1974 ont été éditées par Intermedio DVD. À propose de Contactos, l’un des films les plus radicaux et les plus hétérodoxes de l’histoire du cinéma espagnol, Noël Burch a écrit : « L’un des meilleurs films d'avant-garde européens des années 70, avec Jeanne Dielmann de Chantal Akerman et Deux fois de Jackie Raynal ». Depuis le début des années 80, Viota se consacre à étudier et enseigner le cinéma. Il a été professeur de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone, de CECC-Centre d’Éstudie Cinematogràfics de Catalogne, à Bande à part Escuela de cine (Barcelone) et à la Filmothèque de Cantabrie, ainsi que conférencier dans les principales institutions culturelles et cinématographiques espagnoles.

  • Peio Aguirre

    Peio Aguirre est critique d'art, commissaire indépendant et éditeur. Ses écrits portent sur la théorie critique, l'art, le film, le design et d’autres expressions de la culture populaire. Il est auteur du livre La línea de producción de la crítica (consonni, 2014). Il a publié dans des suppléments de journaux comme Mugalari Gara, Cultura(s) La Vanguardia, Babelia El País et dans des revues spécialisées comme Afterall, A Prior Magazine, Flash Art, El estado mental, e-flux journal et Concreta. Il a été chargé du commissariat de plusieurs expositions, dont, entre autres Asier Mendizabal, MACBA, Barcelone (2008) ; Néstor Basterretxea, Forma y Universo, Musée des beaux-arts de Bilbao (2013) ; Una modernidad singular. « Arte nuevo » alrededor de San Sebastián 1925-1936, Musée San Telmo Saint Sébastien (2016) ; depuis 2006 il est critique culturel dans le blog Crítica y metacomentario http://peioaguirre.blogspot.com

  • Reto Kromer

    Après s’être diplôme en mathématiques et informatique, Reto Kromer a commencé à travailler il y a plus de 30 dans la conservation et la restauration de matériel et patrimoine audiovisuel. Il a été responsable de la Conservation aux Archives Nationales de Cinéma suisse et lecteur à l’Université de Lausanne et à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. Il dirige son propre atelier de restauration et donne des conférences à la Faculté de Sciences Appliquées de l’Université de Berne. Sa recherche porte actuellement sur les espaces de couleur, les tableaux de consultation et la programmation et l’émulation de codecs.

  • Salomé Lamas

    Salomé Lamas a étudié le cinéma à Lisbonne et Prague, les arts visuels à Amsterdam et est étudiante en Ph.D d’Études d’art contemporains de Coimbra. Son travail a été présenté dans des expositions artistiques et des festivals de cinéma comme Berlinale, BAFICI, Reina Sofia, FIAC, Museu do Chiado, DocLisboa, Cinéma du Réel, Visions du Réel, MoMA, Guggenheim Bilbao, Pacific Film Archive, Harvard Film Archive, Museum of Moving Images NY, Jewish Museum NY, Fid Marseille, Arsenal, Viennale, Hong Kong FF, Serralves, Tate Modern, Centre d’Art Contemporain de Genève, Bozar, Tabakalera, ICA London, TBA 21 Foundation, Mostra de São Paulo, CAC Vilnius, MALBA, SESC São Paulo, entre autres. Lama a reçu plusieurs bourses comme The Gardner Film Study Center Fellowship – Harvard University, The Rockefeller Foundation – Bellagio Center, Fundação Calouste Gulbenkian, Sundance, Bogliasco Foundation, The MacDowell Colony, Yaddo, Berliner Künstlerprogramm des DAAD. Elle collabore avec la société de production O Som e a Fúria et est représentée par Miguel Mabimho Gallery - Lisboa 20.

  • Samuel M. Delgado

    Helena Girón : Cinéaste. Ses travaux sont des recherches sur les rapports entre la mythologie et le matérialisme. Il a réalisé aux côtés de Helena Girón les films  Plus UltraMontañas ardientes que vomitan fuego et Sin Dios ni Santa María. Ses films ont été programmés dans des festivals internationaux comme : Toronto International Film Festival, Festival del film Locarno, New York Film Festival, Festival de Saint Sébastien, Mar del Plata, International Film Festival Rotterdam, FIC Valdivia, Curtas Vila do Conde, L’Âge D’Or, Ann Arbor ou Media City Film Festival.

  • Santiago Aguilar

    Diplôme supérieur en Sciences de l’image par l’Université Complutense de Madrid. Entre 1985 et 1995 il travaille comme documentaliste à la Filmothèque espagnole et a continué à collaborer avec cet organisme en tant que chercheur et à la définition du Plan de numérisation des archives. Comme membre de "La Cuadrilla" il est directeur et scénariste cinématographique et se déclare azkonien. En collaboration avec Felipe Cabrerizo il a réalisé plusieurs travaux de recherche en rapport avec le cinéma et la littérature d’humour espagnole et italienne du XXe siècle. Il a été scénariste de télévision à son propre compte, il a produit des documentaires et publié des livres et articles sur des aspects peu étudiés de l’histoire du cinéma espagnol.

  • Santos Zunzunegui

    Professeur émérite de communication audiovisuelle et publicité (Université du Pays basque). Sémiologue, analyste et historien du cinéma. Il a été professeur invité de plusieurs universités européennes, des USA, et d’Amérique du sud. Parmi ses principaux livres, nous citerons : Mirar la imagen (1984) ; El cine el País Vasco (1985) ; Pensar la imagen (1989) ; La mirada cercana. Microanálisis fílmico (1996 ; nouvelle édition révisée et élargie 2016), Robert Bresson (2001) ; Historias de España. De qué hablamos cuando hablamos de cine español (nouvelle édition révisée et élargie, 2018) ; Metamorfosis de la mirada. Museo y semiótica (2003) ; Orson Welles (2005); Las cosas de la vida. Lecciones de semiótica estructural (2005) ; La mirada plural (2008), ouvrage qui a remporté le Prix international des essais « Francisco Ayala ». Il a publié en 2013 Lo viejo y lo nuevo (Cátedra), un recueil de ses cinq années de travail à Caimán. Cuadernos de Cine, revue dont il est membre du Conseil éditorial.En novembre 2014, il a reçu le prix du Groupe de recherche et d’enquête de l’image dans le monde hispanique (GRIMH), composé d’hispanistes et d’analystes de l’image de France.En 2017 il a publié son ouvrage Bajo el signo de la melancolía. Cine, desencanto y aflicción , étude ambitieuse sur la dimension filmique de cette « maladie culturelle » appelée mélancolie. Il travaille actuellement avec Imanol Zumalde sur un grand essais sur la notion de « vérité documentaire » et ses dérivations filmiques.

  • Sergio Oksman

    A Brazilian resident in Madrid for the past twenty years, Sergio Oksman is a director and a teacher at ECAM. His career is closely tied to documentaries, and Elías Querejeta has produced six of his works. Films he has directed include A Esteticista (2004), Goodbye, America (2006), Notes on the other (2009), A story of the Modlins (2012) or O Futebol (2015).

  • Silvia Casagrande

    Diplômée en Disciplines du Cinéma / Études Cinématographiques de l’Université d’Udine (Italie) en collaboration avec l’Université Paris III Sorbone Nouvelle. Elle s’est spécialisée dans la conservation du matériel cinématographique aux archives filmiques de l’Österreichisches Filmmuseum de Vienne et a été archiviste de la Filmothèque de Navarre, où elle travaillait sur la conservation du matériau filmique de nature familial ; elle organisait par ailleurs à Pampelune et Tudela des projections annuelles à l’occasion de la journée internationale du cinéma domestique (Home Movie Day).

  • Sonia García López

    Docteure de l’Universitat de València et professeure de la licence bilingue de Communication audiovisuelle de l’Université Carlos III de Madrid, où elle fait partie du groupe Tecmerin (Télévision - Cinéma : mémoire, représentation et industrie). Elle a fait des séjours de recherche à New York University (Tisch School of the Arts et Département de langues espagnol et portugais et littératures) et à l’Université Paris-Sorbonne (CRIMIC, Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques contemporains) et elle est auteure des livres El cuerpo y la voz de Margarita Alexandre (Tecmerin, 2016), Spain is US : la guerra civil española en el cine del Popular Front (1936-1939) (PUV, 2013) et Ser o no ser. Ernst Lubitsch (Paidós, 2005) ; elle a également été co-éditrice du volume collectif Piedra, papel y tijera: el collage en el cine documental (Ocho y medio, 2009). Elle fait actuellement partie du comité de rédaction de Kamchatka. Revista de análisis cultural.

  • Takashi Makino

    Makino Takashi (1978, Japon) est un artiste qui réalise des films expérimentaux. Il a étudié la cinématographie à Nihon University College of Art au Japon. En 2001, pendant son apprentissage avec les Quay Brothers à Londres, il a étudié principalement la musique de film et l’éclairage. Elements of Nothing (2008) et Generator (2012) ont été sélectionnés pour la compétition Tiger de courts-métrages de l’IFFR et Makino a remporté un Tiger Award pour Generator. Depuis lors ses films ont été invités pour être projetés dans de nombreux festivals de films et d’art vidéo dans le monde entier.

  • Vanesa Fernández Guerra

    Docteure et professeure en communication audiovisuelle à l'Université du Pays Basque (UPV/EHU). Elle enseigne et assure des tâches liées à la gestion depuis 2004 tant au niveau licence que dans différents mastères (EITB, UPV/EHU, UAB). Elle a effectué des stages de recherche à l'École de Cinéma (FUC) ainsi qu'à l'Université nationale de Tres de Febrero (UNTREF) de Buenos Aires, et a travaillé en tant que professeure invitée à l'École internationale du Cinéma et de la Télévision de San Antonio de los Baños à Cuba. Son axe de recherche ainsi que ses publications portent notamment sur le cinéma documentaire contemporain. Elle a écrit de nombreux ouvrages, le dernier d'entre eux s'intitulant Lurraldeak eta Mugaldeak II. Agerraldiak eta presak Espainiako zinema dokumentalean (2015). Directrice de ZINEBI, elle travaille également en tant que freelance intervenant à titre de conseil dans le cadre du développement de projets cinématographiques.

  • Victor Iriarte

    Graduate in Journalism from the University of Navarra, Post-graduate in Basque Contemporary Art from the University of Deusto and Master in Creative Documentary from the Pompeu Fabra University in Barcelona, today he is Head of Audiovisual Programmes at San Sebastian’s Tabakalera Centre for Contemporary Culture, having belonged to the coordinating team of the International Film Students Meeting since 2013. He began as a programmer at the Bilbao Fine Arts Museum Cinematheque, was a teacher of audiovisual language at the UM (Uruguay) and was resident artist and audiovisual programmer at the Arteleku art centre in San Sebastian. In 2001 he was second assistant director to Isaki Lacuesta on the feature film Cravan vs Cravan and in 2010 director of photography on the feature film Buenas noches, España, by the Filipino director, Raya Martin. Since 2005 he has been combining programming with his own creation, having directed several short films (Decir adiós, Kimuak catalogue 2007) and a feature film, Invisible (premiered at the FID Marseille in 2012). He collaborated in setting the Elías Querejeta Zine Eskola film school in motion and is a member of its Academic Directorate.

  • Xabier Erkizia

    Musicien, artiste sonore et producteur. Durant les 25 dernières années, il a présenté un grand nombre de compositions musicales, d'installations, d'ateliers et de conférences dans le monde entier. Il a réalisé en parallèle plus de 60 bandes sonores pour des films, des spectacles de danse et des pièces de théâtre, et collabore toujours dans différents médias, notamment dans le domaine de la création radiophonique. Par ailleurs, il œuvre en tant que commissaire pour différentes institutions culturelles, divers musées et festivals.